Guide interactif indemnisation du dommage corporel après un accident

La société  sdraccidents.fr s’engage à fournir toutes les informations nécessaires pour le bon déroulement du plan d’indemnisation. C’est votre allié durant la période de constitution d’un dossier à une fin de réparation d’un dommage corporel causé après un accident, qu’il est, médical, de la vie, sportif ou encore médical.

Pour se faire indemniser du préjudice corporel, la victime doit, en premier lieu se faire évaluer les dommages corporels par un médecin expert ainsi qu’une évaluation monétaire des différentes conséquences de cet accident.

Guide interactif indemnisation du dommage corporel après un accident

« sdraccidents.fr » est le guide par excellence pour un accompagnement complet jusqu’à l’obtention de la réparation matérielle des conséquences de l’accident. Les dommages indemnisables suite à un accident se subdivisent essentiellement en deux groupes : les préjudices patrimoniaux et extrapatrimoniaux atteignant directement la victime et celles touchant d’autres victimes indirectes.

Concernant les préjudices touchant directement la victime, celles-ci se classent aussi en deux parties, les préjudices temporaires et ceux permanents. Dans le premier cas, cette rubrique englobe tout ce qui est dépenses de santés immédiates et actuelles, à savoir, les frais d’hôpitaux, de soins, de pharmacie, de transports, d’expertises médicales, mais aussi des pertes de profits financiers actuels, comme un salaire, ou des gais issus d’activité professionnelle.

Les préjudices permanents, sont déterminés après consolidation de l’état de la victime et conviennent de dépenses futures dans les soins médicaux, paramédicaux, appareillages et tout ce qui s’ensuit à cause des atteintes causées par l’accident sur le corps humain. Voire en cas de handicap, les frais d’aménagement ou de déménagement vers une habitation plus adaptée, après l’avis d’un architecte. Également, les dépenses pour l’acquisition d’un véhicule adapté toujours suivant le type d’invalidité ou handicape généré à la suite de l’accident.

Pour les préjudices extrapatrimoniaux, sont indemnisables, les cas de déficit fonctionnel temporaire ou permanent comme des séquelles physiques et mentales, souffrances, problèmes d’ordre esthétiques temporaire ou permanent, préjudice lié à la sexualité mais aussi toute atteinte menant à la difficulté ou l’impossibilité de pratique de loisirs.

Il est aussi pris en considération dans le calcul de l’indemnisation des frais d’assistance de la victime par une personne dans l’accomplissement des activités de tous les jours, la perte de gains dans le futur et aussi le préjudice dans la vie scolaire ou universitaire suivant le cas.

Et les victimes indirectes de l’accident ?

Pour les victimes indirectes de l’accident, deux cas sont également possibles : dans le cas de disparition de la victime directe, les préjudices patrimoniaux tels que les frais d’obsèques ou la perte de revenus et aussi extrapatrimoniaux tels que le préjudice moral lié à l’affection sont pris en considération. En cas de survie de la victime directe, l’évaluation des précédents préjudices se fait cas par cas et le montant de l’indemnisation est fixé suivant la situation.