Comment faut-il freiner en karting ?

Connu pour être une discipline ludique qui garantit  des sensations fortes, le karting connaît un essor remarquable. De nombreuses personnes s’y adonnent. À bord d’un petit véhicule à quatre roues, les conducteurs se déplacent à des vitesses tout bonnement hallucinantes. Cette grande vitesse pose souvent la problématique du freinage. Comment freiner à une grande vitesse sans perdre le contrôle d’un véhicule aussi léger qu’un kart ? Voici justement un article qui vous apporte des éléments de réponse sur les méthodes pour bien freiner en karting.

Petit rappel sur le karting

L’histoire du karting remonte aux années 1956. Conçu aux   États-Unis, le premier engin de kart fut le fruit d’un bricolage d’Art Ingels. Les Américains, friands des courses de voiture et vu l’accessibilité du karting par rapport aux autres courses de voiture, le développement de la discipline a été fulgurant. Le karting, c’est avant toute chose une course automobile. C’est la version miniature de la Formule 1 (F1). Et comme la F1, la course se déroule sur un circuit (pour la compétition) et les participants sont à bord de petits véhicules appelés karts. En fait,  un kart est un véhicule monoplace, doté d’une puissance pouvant aller jusqu’à 40 chevaux et qui a un volant et un châssis. Et c’est justement sur l’axe arrière du châssis qu’est monté le frein.

Système de freinage d’un kart

Au vu de la de configuration mécanique du kart, le freinage  relève de l’instinct du pilote et de son équipe. Le freinage est assuré par un disque monté sur l’aile du châssis. Dans certains modèles de kart, le frein est conçu pour l’usage manuel.  Au détour d’une courbe, un freinage progressif permettra de tenir une bonne trajectoire alors qu’un freinage brusque permettra au kart d’adhérer la courbe d’un pivotement. Il est donc crucial d’anticiper sur le système de freinage à utiliser. Des propositions très intéressantes de système de freinage vous sont d’ailleurs faites sur le site onlykart.com .

En karting, les bonnes performances dépendent des réglages. Parlant du système de freinage, on distingue deux grands types de freins en karting. Le premier est le frein mécanique qui a tendance à se casser. Il est donc primordial de le graisser et surtout de doubler le câble. Le second type est le frein hydraulique ; c’est le système de freinage le plus courant en karting. Le frein fixé sur le châssis est semblable à celui utilisé en aviation. Il faut donc changer le liquide de frein tous les deux mois.